Curriculum-vitae
 

Affiche "D'hier à aujourd'hui", Chapelle des Grandmontains à Montmorillon en 1995

Carton d'invitation "Tout l'Automne" au Musée du Lin en Normandie en 1994

"Moi, je n'ai pas la crainte de l'Art et je n'ai aucun préjugé touchant la matière des peintres. Les mosaïstes peignent avec des marbres ou des bois de couleur. On a mentionné un peintre indien qui peignait avec des matières fécales ; sous la Révolution Française, quelqu'un peignit avec du sang. On peut peindre avec ce que l'on voudra, avec des pipes, des timbres poste, des cartes postales ou à jouer, des candélabres, des morceaux de toile cirée, des faux-cols, du papier peint, des journaux". Et caetera, et caetera.
Qui a écrit ceci ? Guillaume Apollinaire, bien sûr. Et cela à l'orée de notre vingtième siècle, donc bel et bien à ce moment précis de l'Histoire où se jouait non seulement le sort de la peinture traditionnelle, mais aussi se décidait le destin de l'art en général. Vous n'avez qu'à relire le reste de ce texte dans ses "Méditations Esthétiques", parues en 1913...
Evidemment, beaucoup d'eau a coulé depuis sous les ponts de Paris et d'ailleurs, de sorte qu'à l'heure qu'il est où l'on expose désormais n'importe qui et n'importe quoi, un litre d'urine, par exemple comme ce fut le cas lors d'une exposition mémorable, dite de Pompidou, au Grand Palais, puisque c'est bel et bien ce défunt président qui en fut l'instigateur ; ces lignes peuvent donc paraître un tantinet vieillottes à d'aucuns, nest-ce pas ? Dépassées depuis un bout de temps, c'est vrai...
Et bien non. Car si on a fini par exposer des objets tels quels, sinon des couleurs brutes, abstraites, ne représentant plus rien, il n'en fut pas de même, cependant, lorsque ces folles et ces fous de naïfs se sont mis en quête de la réalité perdue. Chacun à sa façon, bien sûr, chacune inventant son propre language, telle Félicia, au nom prédestiné puisque, en brodant, elle ressucite autant de paradis perdus. L'idée lui est venue tout à fait par hasard, à Bayeux, après avoir admiré la tapisserie du même nom - qui n'est qu'une broderie en vérité ! - dite de la Reine Mathilde. Et pourquoi pas elle, en effet ? Pourquoi ne raconterait-elle pas, elle aussi, tout ce qu'elle a vu de beau dans sa vie ?
Le résultat ne se fit pas attendre. Quelques unes de ces broderies sont là en effet, devant vous, de plus en plus belles. Les parentes riches de ces broderies ou tapisseries que les marins anonymes brodaient à bord, par calme plat, pendant les interminables traversées de la marine à voile...
Elles ne se ressemblent pas bien sûr. Pas le moins du monde. Seuls l'émotion et l'amour de la belle ouvrage les unit à jamais.

Anatole JAKOVSKY
Critique d'art.

 

Affiche "De Soie et d'Or" au Château de Seneffe en 1999

Exposition personnelle Galerie du Mûrier à Eygalières en 1982

Exposition personnelle à la Galerie Antoinette à Paris en 1982

Exposition personnelle à la Galerie Antoinette à Paris en 1984

Expositions :

2011 - Exposition personnelle à Saint Rémy les Chevreuse - FRANCE
2008 - Exposition "NAÏVE ART" à l'International Quilt Show de Yokohama et Fukuoka - JAPON
2002 : "32è Rauma Lace Week", Finlande.
1999 : "De soie et d'Or" Château de Seneffe, France.
1997/99 : " Mouchoirs d’artistes ", USA, France, Allemagne.
1997 : "Et avec des rubans qu’est-ce-que vous faites ?" France, Japon, USA
1996/99 : "1
ère Biennale du lin contemporain" France, Québec.
1996 : Galerie Séraphine à Dinard
1995/98 : "Dans la lumière de Giverny " San Francisco, Giverny, Evreux, Paris, Japon
1995 : "D’Hier à aujourd’hui" Montmorillon
1995 : "1
ère Biennale de broderie d’art" de Bayeux, France
1994 : "Tout l’Automne" Musée du Lin en Normandie
1988 : "Art mural textile français", Japon
1984 : Exposition internationale de broderies, Salsbury UK
1984 : Galerie Hankyu, Osaka Japon
1983 : Musée de Dallas, Texas
1982 : Galerie Antoinette, Paris
1981 : Les Métiers d’Art en France, Djeddah
1980 : Galerie du Murier, Eygalières
1978 : Galerie Rosalie Pompon, Bruxelles
1977 : "Terre des Hommes", Montréal Québec
1977 : Musée des Arts Décoratifs, Paris
1976 : "Féminin Dialogue" UNESCO, Paris
1974 : Galerie Axis, Paris
1973 : Musée municipal de Gassin
1972 : Galerie Séraphine, Paris

... et de nombreuses expositions personnelles depuis 30 ans dans des Galeries : Galerie Séraphine (Paris), Galerie Axis (Paris), Galerie du Mûrier (Eygalières), Galerie Antoinette (Paris), Galerie Rosalie Pompon (Bruxelles), Galerie Municipale (Gassin)...

Collections publiques :

- Musée municipal de Gassin
- Musée d’Art Naïf de l’Ile de France à Vicq
- Musée Anatole Jakovsky à Nice
- La Halle Saint-Pierre à Paris
- Musée de Lasne en Belgique
- Acquisition d’une toile par l’Etat Français en 1980.


Bibliographie
 :

1995 : Madame Figaro n°15857 Août 1995
1995 : Fiberarts Design Book Five (Lark books editor) USA
1985 : Illustration du calendrier de la Sté NESTLE Japon
1982 : Saison de Nonno - Japon
1981 : La peinture naïve en France - Marie-Christine Hugonot ( Edition Sous le Vent)
1979 : La fête et les naïfs - Jean-Claude Lauret (Edition Max Fourny)
1979 : La chanson traditionnelle et les naïfs - Roger Blanchard (Edition Max Fourny)
1977 : L’arche de Noé et les naïfs - Louis Pauwels (Edition Max Fourny)
1976 : Dictionnaire des peintres naïfs du monde entier - Anatole Jakovsky (Edition Basilius Presse Bâle)
1975 : A world of embroidery - M. Gostelow (Edition Mills & Boon Londres)
1973 : Les Naïfs - Raymond Nacenta (Nouvelles éditions françaises)

Exposition personnelle à la Galerie Antoinette à Paris en 1982   Exposition personnelle à la Galerie Antoinette à Paris en 1987   Exposition personnelle à la Galerie Antoinette à Paris en 1989   Exposition personnelle à la Galerie Antoinette à Paris en 1990